"Un conseil : faites un peu de cinéma"

Certains avocats expliquent à leurs clients comment procéder pour ne pas être expulsés...
jeudi 24 septembre 1998.
 

BRUXELLES. C’est du moins ce que des gendarmes nous expliquaient hier, prétendant que cela compliquait singulièrement leur boulot quand il s’agit de rapatrier contre son gré une personne expulsée. Des avocats spécialisés auraient pris l’habitude de suggérer à leurs clients de se débattre, sachant qu’à bord d’un avion, un commandant ordonnera quasi systématiquement leur débarquement. « Vous êtes expulsés et vous voulez à tout prix rester en Belgique ? Un bon conseil ! Faites un peu de cinéma dans l’avion ! Ça marche à tous les coups. »

Les cinq premières tentatives avortées d’expulsion de Semira Adamu en sont l’illustration. « Nous, gendarmes, finalement, sommes payés pour avoir le dernier mot. Alors, Il y a un moment, comme au sixième essai, où on trouve que le cinéma a assez duré et que ça suffit ! Sans le savoir, on se trouve déjà dans les conditions où il suffit alors d’un rien pour péter les plombs. »

Avec leurs mots à eux, des gendarmes nous expliquent comment ils peuvent sans l’avoir souhaité, en arriver à tuer une femme de vingt ans…

Gil. - La Dernière Heure - 24 septembre 1998


0 signatures à cette pétition

Forum de l'article

Date Nom et site Web Message